E-Recyclage
13 September 2014,
 0

Saviez-vous que 70% des produits toxiques, qu’une personne normal jette à la poubelle, sont en fait des déchets électroniques. Même s’il ne représente que 2% de tout ce que nous mettons à la poubelle. Un geste très banal comme jeter quelques PC, Portable ou vos appareils électriques, même très rarement, fait ainsi en sorte de quadrupler la proportion de matières toxiques qu’on rejette dans l’environnement. Beaucoup de produits toxiques comme le béryllium, chrome, mercure  ou même le cadmium qui lui est cancérigènes se retrouvent ainsi dans nos vieux appareils électriques, & donc il est fortement conseillé de recycler le matériel dans les centres spécialisés.

Vous entendez souvent parler de recyclage électronique, incluant le récupération informatique et notamment celui des ordinateurs. Mais vous vous demandez encore en quoi cela pourrait-il vous concerner. Pour parler simplement, on dira qu’en tant que consommateurs de produits électroniques, nous sommes également à la source d’un problème d’un nouveau genre : le gaspillage électronique. « Mais qu’est-ce donc ce terme? » pourront se demander certains.

Autant l’avouer franchement : le mieux serait d’utiliser nos appareils électroniques tant qu’ils peuvent encore fonctionner et ne pas se sentir, à chaque fois, obligé de courir après les nouveaux modèles plus performants et plus équipés en fonctionnalités en tous genres alors que la durée de vie de ces appareils diminue de plus en plus. En effet, si la durée de vie tend à raccourcir, l’empreinte environnementale de la fabrication et du transport de ces produits est en revanche énorme. Pour un seul ordinateur, comptez plus d’une tonne de CO2, l’équivalent de ce qui produit un Africain en une seule année selon www.econum.fr. Et que dire des matières premières nécessaires pour ce seul ordinateur? Pour sa fabrication, il aura fallu utiliser des matières premières dont la quantité est équivalente à environ 100 fois son poids dont 373 litres de pétrole, 2 800 kg de matières premières (comptant 1 500 litres eau) ainsi que 22 kg de produits chimiques.

Évidemment, ces matières premières n’ont pas pu être disponibles en un claquement de doigts, la plupart devant être extraite et traitée avant de pouvoir être utilisée. Par ailleurs, la fabrication de ce même appareil aura été à la source de 164 kg de déchets. Il ne faut donc pas être expert en calcul pour comprendre que les matières premières nécessaires pour sa fabrication ainsi que les déchets que celle-ci a généré sont de taille plus importante si on fait la comparaison avec le poids de l’ordinateur lui-même, ordinateur dont son utilisateur pourrait se débarrasser après 5 ans sachant que la durée de vie de cet équipement se situe actuellement entre 3 à 6 ans.

Si on parle de gaspillage, c’est parce que les matières premières que nos équipements électroniques contiennent commencent, pour la plupart, à se faire rare sur notre planète. Nos gadgets électroniques contiennent des métaux précieux, des terres rares… mais pensons-nous réellement qu’il s’agit là de ressources provenant de réserves infinies dans lesquelles nous pourrons toujours puiser? Assurément, ce n’est pas le cas. Une excellente alternative à ce gaspillage : le recyclage. En effet, nos déchets électroniques sont riches en précieux matériaux comme l’acier inoxydable, l’aluminium, l’or, l’argent, l’indium ou encore le platine et ne pas les destiner à un réemploi relèverait certainement d’une surenchère au gaspillage déjà existant.

Pour une tonne de matière plastique récupérée, il y a une économie de 1500 libre de pétrole à l’état brut.
L’aluminium est récupéré à 100 % ; une livre d’aluminium produit une livre d’aluminium (même après avoir été fondu).
Recycler une livre d’aluminium économise environ 2 kg de produits chimiques, 4 kg de bauxite et en électricité 7 kWh.
Chaque feuille de papier que vous recycler fait économiser 2.5 Watts d’électricité, un litre d’eau et 15 grammes de bois.
Pour une tonne de carton récupérer vous économisez en bois 2.5 tonnes.

E-Recyclage